polices d’assurances

logoUne liasse de polices d’assurance a été retrouvée en 2016 dans un tiroir dune vieille commode de la ferme du château. En tout, 26 contrats avec des avenants et des reçus de paiement  témoignent de la vie de la ferme entre 1915 et 1943. Les assurances concernent principalement l’activité agricole et couvre les récoltes, les bâtiments (incendie), les outils, les animaux mais aussi les accidents professionnels. Elles concernent pour la plupart la ferme du château, mais quelques unes traitent de la ferme des Pecquet Route Nationale et la ferme d’Ailly. Toutes les polices sont au nom de Gabriel Pecquet (père), sauf une police d’assurance contre les accidents de chasse contractée par Gabriel Pecquet (fils). La police No 177398 de 1915 a dû être signée par Martine Pecquet, née Derivery, car Gabriel était alors mobilisé.
Sept de ces polices sont particulièrement intéressantes et fournissent des plans des bâtiments et leur usage (pour les 3 fermes). D’autres contrats couvrant la perte des récoltes dans les hangars contiennent plusieurs avenants qui informaient l’assureur chaque année à la fin de l’été de la quantité de récolte en question.

Quelques numérisations sont disponibles << ici >>.

Activité de la ferme

Surface

On peut lire de ces documents des tailles des propriétés couvertes par l’assurance, ce qui donne une idée de l’évolution de la propriété de Gabriel Pecquet(1)Les Pecquet ont loué la ferme du château au lendemain de la première guerre mondiale, ce qui expliquerai le passage de 30 à 80 hectares. Les Pecquet achèteront finalement cette même ferme en 1924.. Mais ces surfaces ne reflètent pas les surfaces effectives de l’exploitation de Gabriel et Martine. En 1924, ces derniers ont d’ailleurs acheté la ferme du château d’une surface de 265 hectares aux Courier de Méré (2)Voir la page dédié (ce qui est plus que les valeurs ci-dessous).

1915: 30 hectares
1920: 80 hectares
1924: 100 hectares
1926: 100 hectares
1929: 100 hectares
1939: 150 hectares
1939: 150 hectares

cultures et élevage

On tire des documents les cultures pratiquées et stockées dans les hangars assuré contre l’incendie. Des avenants annuels (après l’été) précisaient la quantité exacte de culture à assurer. On note du blé, de l’avoine, de l’orge.
Concernant l’élevage pratiqué à la ferme du château, c’est très varié avec taureau et chien de garde ou de berger (signalés comme risque), bovins, cochon, chevaux, lapins, poules et moutons.

employés

L’exploitation de Gabriel Pecquet employait de manière permanente un certain nombre d’employés. Il faut ajouter à ces chiffres des ouvriers temporaires.

1915: …à cause des hostilités, un employé en moins (2 sur 3)…
1924: …3 hommes au salaire journalier de 15 frs et 1 femme au salaire de 9 frs …
1925: …3 charretiers, 2 vachers, 1 berger, ouvriers occasionnels + 3 hommes, 1 femme, aucun enfant de moins de 3 ans
1931: …un garde de propriété sans fusil, payé 2 000 frs / an et un garde-chasse payé 2 000 frs / an, occupé 60 jours / an…
1939: …Cinq hommes ou femmes à titre permanent, plusieurs hommes ou femmes à titre temporaire (le personnel peut faire usage de la bicyclette et monter en voiture)…
1943: …Membre de famille assuré: Mlle Solange Pecquet, fille de l’assuré, pour un salaire annuel de 13 200 frs…

matériel agricole

L’exploitation était largement mécanisée dès le lendemain de la première guerre mondiale. On remarque les moteurs (3, 5 ou 9 CV) destinés à faire tourner différentes machines agricoles, telles que batteuse, pompe, coupe-racine…(3)pour plus d’information sur les moteurs fixes, voir la page http://mototracteurs.com/moteurfixe.htm
On remarque aussi un tracteur Robust en 1941 marchant au « full oil »(4)Peut-être était-ce un moteur fonctionnant au semi-diesel ? voir cette page pour plus d’info, mais aussi une Citroën Torpedo Commercial (5)Peut-être s’agissait-il d’une Citroën B14 ? en 1928 et une camionnette Citroën en 1935.

1915: …aucun moteur mu par une force inanimée…
1920: …moteur de 5 HP actionné par essence,…  voiture attelée d’un cheval…
1923: …voiture attelée d’un cheval…
1924: …un moteur 5 CV, actionnant entre autre une batteuse…
1927: …matériel agricole comprenant faucheuses, voitures, semoirs,… moteurs, batteuse, trayeuses mécaniques…
1928: …un automobile mû par un moteur à essence avec allumage électrique, constructeur: Citroën, année construction 1928, carrosserie Torpedo Commercial, type de moteur B.I4, force: 9 CV…
1929: …1 moteur mû par une force inanimée de 9 CV actionnant tout l’outillage ordinaire des fermes, y compris une batteuse pour les besoins exclusifs de l’exploitation…
1931: …matériel agricole, comprenant faucheuses, voitures, semoirs, … matériel de laiterie, … moteurs, batteuse, trayeuses mécaniques…
1935: …camionnette Citroën, 5 places, 9 CV, moteur Type B No I4…
1939:  …1 batteuse avec presse et lieuse, 1 tracteur, 2 moteurs 3 et 9 CV actionnant coupe-racine, apatisseur, concasseur, pompes, meule, etc…
… 1 voiture suspendue, 2 bicyclettes…
1941: …matériel agricole comprenant faucheuse, voitures, semoirs, moteur, batteuse, broyeuse mécanique, tracteur Robust au full oil, matériel de laiterie……
1943: …batteuse, 2 moteurs 8 CV et 3 CV actionnant scie circulaire, aplatisseur concasseur, coupe-racine et pompe…

Plans des fermes

La ferme d’Ailly-sur-Somme en Février 1924

La Police d’assurance No 21.989 a été souscrite le 15 Février 1924 et couvre l’incendie des bâtiments.

police No 21989 - plan

A: étable à vache
B: appentis
C: étable à porcs
D: poulailler et pigeonniers, petites étables

La ferme de la Route Nationale en Mars 1924

La Police d’assurance No 15.646 a été souscrite le 22 mars 1924 et couvre l’incendie des bâtiments et de leur contenant (animaux, matériel, mobilier,…).

A: écurie
B: étable à vache
E: poulailler et étable à porcs
F: étable à vaux et hangar
G: grange, y compris petit appentis
H: écurie et étable à vaches
I: Fournil, y compris four
H: chambre, contiguë en communication avec L
N: hangar, armature en fer couvert en tôle, attenant à un petit bâtiment à usage de buanderie

La ferme du Château en Février 1924

La police d’assurance No 21.988 a été souscrite le 15 février 1924 et couvre l’incendie des bâtiments listés.

Police No21998 - plan

A: habitation, laiterie, fournil, salle, buanderie, salle de bain, serre, composé de cave, rez-de-chaussée, mansarde et grenier, y compris la véranda longeant le bâtiment
B: logement de contre-maître, remise, magasin, écurie, poulailler et bûcher
C: débarras et bûcher
D: logement du jardinier
E: porcherie
F: appendis au bâtiment A à usage de lieux s’aisance , poulailler
G: vacherie
H: étables
I: sellerie, écurie
J: boxes pour les besoins de l’établissement
K: appendis du bâtiment J, bergerie
L: appendis contre bâtiment M, boxes
M: grange et magasin
N: bâtiment enfermant un moteur à essence minérales, actionnant du matériel agricole communiquant par une porte avec la bâtiment O, mais séparé par un mûr en maçonnerie
O: bâtiment construit et couvert comme le précédent
P: buanderie, château d’eau de la contenance de 124 hectolitres, silos, magasins à charbons et autres
Q: écurie située dans la pâture
– hangar construit en fer avec pignon et  retour en maçonnerie, couvert en tôle galvanisée située derrière la propriété de l’assurée
– autre hangar, situé à 30 mètres environ du hangar précédent, placé près du chemin d’Airaine.
– bâtiment isolé dit l’Ermitage, situé à Breilly dans le bois, à usage d’habitation
R: kiosque où le bois domine et couvert en pannes

La ferme du Château en Février 1928

La police d’assurance No 21.988 a un avenant qui contient lui-même un plan (un peu plus soigné…)Police No21988 - avenant - plan

A: habitation, laiterie et dépendance diverses
B: magasin à grains et grenier
C: deux pavillons à usage de bûcher et débarras
D: forge pour les besoins de l’exploitation
E: porcherie
F: appentis du bâtiment A, à usage de lieux d’aisance et poulailler
G: vacherie
H: étables
I: écuries
H’: étables
J: exploitation agricole
K: bergerie
M: grange, remise et usage divers
N: ensemble de bâtiments à usage d’exploitation agricole
Q: écurie, située dans la pâture
O: hangar agricole, construit en fer avec pignons et retour en maçonnerie
P: hangar construit en maçonnerie
– maison à usage d’habitation, située à Breilly au bas de l’avenue, sur la Route Nationale, et y faisant face.

La ferme du Château en Février 1927

La Police d’assurance No 60.753 a été souscrite le 26 décembre 1927 et couvre l’incendie des bâtiments.

police No 60.753 - plan

A: habitation, laiterie et dépendance diverses
B: magasin à grains et grenier à fourrages
C: deux pavillons à usage de bûcher et débarras
D: forge pour les besoins de l’exploitation
E: porcherie
F: appentis du bâtiment A, à usage de lieux d’aisance et poulailler
G: vacherie
H: étables
I: écuries
H’: étables
J: exploitation agricole
K: bergerie
M: grange, remise et usage divers
N: ensemble de bâtiments à usage d’exploitation agricole, château d’eau, réservoire et usage divers
Q: écurie, située dans la pâture
O: hangar agricole, construit en fer avec pignons et retour en maçonnerie
P: hangar construit en maçonnerie
– maison à usage d’habitation de concierge, située à Breilly au bas de l’avenue, sur la Route Nationale, et y faisant face.
– hangar situé entre les bâtiments J et I

La ferme du Château de Septembre 1931

La Police d’assurance No 62.927 a été souscrite le 24 septembre 1936 et couvre l’incendie des bâtiments et de leur contenant (animaux, matériel, mobilier,…).police No 62.927 - plan

A: ensemble de bâtiment à usage d’habitation, de laiterie et dépendances diverses
B: magasin à grains et grenier à fourrage
C: deux pavillons à usage de bucher et débarras
D. forge pour les besoins de l’exploitation
E: porcherie
F: appentis à la suite de A, à usage de lieux d’aisance et poulailler
G: vacherie
H: étables
I: écuries
H’: étables
J: exploitation agricole
K: bergerie
M: grange, remise et usage diverse
N: exploitation agricole, château d’eau, réservoire et usage divers
O: hangar agricole, construit en fer avec pignons er retour en maçonnerie, couvert en tôle ondulé
P: hangar en tôle ondulée
– maison à usage d’habitation du concierge, sise à Breilly, au bas de l’Avenue sur la route Nationale, et y faisant face.
– hangar entre I et J, construction mixte, où la charpente domine

La ferme du château en juin 1941

La Police d’assurance No 68.359 a été souscrite le 30 juin 1941 et couvre l’incendie des bâtiments et de leur contenant (animaux, matériel, mobilier,…).
Cette police a été souscrite 1 an après les combats qui ont eu lieu sur la ferme et qui ont détruit de nombreux bâtiments (en hachuré sur le plan ci-dessous)

police No 68.359 - plan

A: habitation et dépendance
D: forge pour les besoins de l’exploitation
E: porcherie
F: appendis à la suite du bâtiment A, à usage de lieux d’aisance et de poulailler
H: étables
H’: étable et laiterie
J: exploitation agricole
A: bergerie
Q: écurie situé dans la pâture
C: hangar agricole, construit en fer avec pignon et retour en maçonnerie, couvert en tôle ondulée
P: hangar construit en maçonnerie
– maison à usage d’habitation du concierge, sise à Breilly, au bas de l’Avenue sur la route Nationale, et y faisant face.
– hangar entre I et J, construction mixte, où la charpente domine

Notes   [ + ]

1. Les Pecquet ont loué la ferme du château au lendemain de la première guerre mondiale, ce qui expliquerai le passage de 30 à 80 hectares. Les Pecquet achèteront finalement cette même ferme en 1924.
2. Voir la page dédié
3. pour plus d’information sur les moteurs fixes, voir la page http://mototracteurs.com/moteurfixe.htm
4. Peut-être était-ce un moteur fonctionnant au semi-diesel ? voir cette page pour plus d’info
5. Peut-être s’agissait-il d’une Citroën B14 ?